1ère Consultation Nationale Numérique des Avocats

1,016 réponses

Vous êtes :

1K sur 1K personnes ont répondu à cette question

1
Élève-avocat6% / 66 rép.
2
Individuel / Individuel exerçant en partage de moyens avec des confrères (SCM, GIE...)0% / 1 rép.
3
Associé(e)0% / 0 rép.
4
Collaborateur / collaboratrice libéral(e) ou salarié(e)0% / 0 rép.

Quel est votre âge ?

1K sur 1K personnes ont répondu à cette question

1
De 30 à 50 ans57% / 588 rép.
2
Plus de 50 ans24% / 244 rép.
3
Moins de 30 ans18% / 184 rép.

Votre domaine d'intervention actuel ou futur :

1K sur 1K personnes ont répondu à cette question

1
Droit des personnes (famille, mineurs, étrangers, patrimoine, responsabilité médicale…) / Droit pénal20% / 271 rép.
2
Droit public6% / 83 rép.
3
Droit des nouvelles technologies0% / 1 rép.
4
Droit des affaires (sociétés, commercial, bancaire, propriété intellectuelle, fiscal, social, assurances, immobilier, environnement, public…)0% / 0 rép.
5
Généraliste (sans activité dominante)0% / 0 rép.
6
Other3% / 44 rép.

Votre type d’intervention actuel ou futur :

1K sur 1K personnes ont répondu à cette question

1
A dominante contentieux60% / 608 rép.
2
A dominante conseil39% / 400 rép.

Votre équipement actuel :

3K sur 1K personnes ont répondu à cette question

1
Télécopie16% / 601 rép.
2
Ordinateur0% / 2 rép.
3
Outil de saisie vocale (dictaphone, Dragon)0% / 1 rép.
4
Smartphone à usage professionnel ou mixte0% / 1 rép.
5
Serveur / Solution Cloud0% / 0 rép.
6
Tablette0% / 0 rép.

Votre courriel professionnel :

1K sur 1K personnes ont répondu à cette question

1
@(moncabinet).fr / @(moncabinet).com51% / 606 rép.
2
@gmail.fr/com / @hotmail.fr/com ...32% / 378 rép.
3
@avocat-conseil.fr0% / 0 rép.
4
Other8% / 95 rép.

Avez-vous déjà pensé à la sécurisation de votre adresse e-mail ?

1K sur 1K personnes ont répondu à cette question

1
OUI58% / 592 rép.
2
NON34% / 348 rép.
3
cela ne vous préoccupe pas7% / 76 rép.

Votre adresse e-mail est aujourd'hui (selon vous) :

1K sur 1K personnes ont répondu à cette question

1
Je ne sais pas vraiment38% / 392 rép.
2
Sécurisée35% / 364 rép.
3
Non sécurisée25% / 260 rép.

Pour la gestion de votre cabinet, vous utilisez :

1K sur 1K personnes ont répondu à cette question

1
Des services extérieurs (Dropbox / Slack / etc.)19% / 347 rép.
2
Aucun de ces outils, tout est en papier / par téléphone14% / 256 rép.
3
La visio-conférence9% / 170 rép.
4
Des Formations / cours en ligne (MOOC, etc.)7% / 137 rép.
5
Un CRM5% / 108 rép.
6
La mise à disposition d'un Espace client (mise à disposition de documents avec accès sécurisé)0% / 0 rép.
7
La prise de RDV en ligne0% / 0 rép.
8
Le paiement des factures en ligne0% / 0 rép.
9
Logiciel/plateforme développée en interne0% / 0 rép.
10
Une GED (Gestion Électronique des Documents) / IManage / Desksite0% / 0 rép.

Le numérique, c’est pour :

2K sur 1K personnes ont répondu à cette question

1
Traiter vos procédures (relations tribunaux, avocats, huissiers, notaires…)29% / 868 rép.
2
Travailler le fond de vos dossiers (recherches intelligentes, prédictions juridiques…)27% / 825 rép.
3
Vous former / apprendre22% / 675 rép.
4
Aucune utilité pour vous0% / 9 rép.
5
Développer votre clientèle0% / 2 rép.

Afin de communiquer / prospecter, vous possédez :

1K sur 1K personnes ont répondu à cette question

1
Rien de tout cela21% / 276 rép.
2
Service de communication / Community Manager10% / 135 rép.
3
Pas applicable à votre situation8% / 106 rép.
4
Site internet / Blog / Newsletter0% / 2 rép.
5
Plateforme électronique de mise en relation0% / 0 rép.

Par quel moyen avez-vous aujourd’hui le plus de clients ?

1K sur 1K personnes ont répondu à cette question

1
Bouche à oreille55% / 567 rép.
2
Réputation27% / 279 rép.
3
Postulation1% / 16 rép.
4
Actions marketing payantes0% / 0 rép.
5
Clients institutionnels0% / 0 rép.
6
Présence sur internet0% / 0 rép.
7
Other3% / 32 rép.

Utilisez-vous les réseaux sociaux à des fins professionnelles ?

1K sur 1K personnes ont répondu à cette question

1
OUI50% / 510 rép.
2
NON39% / 405 rép.
3
Vous hésitez encore9% / 101 rép.

Quels sont les réseaux sociaux que vous utilisez à des fins professionnelles ?

1K sur 1K personnes ont répondu à cette question

1
LinkedIn45% / 472 rép.
2
Facebook19% / 202 rép.
3
Twitter18% / 189 rép.
4
Hub Avocat11% / 116 rép.
5
Viadeo6% / 65 rép.

Vous et votre référencement sur la plateforme https://consultation.avocat.fr du CNB :

1K sur 1K personnes ont répondu à cette question

1
Vous n'êtes pas inscrit59% / 606 rép.
2
Vous êtes inscrit34% / 346 rép.
3
Vous n'avez pas encore prêté serment6% / 64 rép.

Êtes-vous référencé sur l'une des plateformes suivantes :

1K sur 1K personnes ont répondu à cette question

1
Aucune, à quoi ça sert ?56% / 628 rép.
2
Une autre plateforme qui n'est pas dans la liste15% / 176 rép.
3
Je n'ai pas encore prêté serment6% / 73 rép.
4
Legalstart0% / 6 rép.
5
Alexia.fr0% / 0 rép.
6
CaptainContrat0% / 0 rép.
7
Lebonavocat.com0% / 0 rép.
8
Monavocat.fr0% / 0 rép.
9
MyAvocat0% / 0 rép.
10
Rocket Lawyer0% / 0 rép.

Combien représente le chiffre d’affaires généré grâce aux plateformes (par rapport à votre chiffre d'affaires total) ?

318 sur 1K personnes ont répondu à cette question

1
0%39% / 124 rép.
2
Inférieur à 5%38% / 122 rép.
3
Entre 5 et 10 %8% / 27 rép.
4
Entre 10 et 20 %6% / 20 rép.
5
Entre 20 et 30 %2% / 9 rép.
6
Supérieur à 30 %0% / 0 rép.

Que pensez-vous de la gratuité d’accès à l’avocat proposée par de nombreuses plateformes de mise en relation ?

1K sur 1K personnes ont répondu à cette question

1
Les clients pensent ensuite que le service est gratuit27% / 274 rép.
2
Je n'ai pas d'avis sur la question17% / 174 rép.
3
Dévalorise le rôle de l’avocat0% / 2 rép.
4
Difficile de proposer ensuite un service payant0% / 0 rép.
5
Une bonne chose0% / 0 rép.

Selon vous, le métier d'avocat s'oriente vers une dématérialisation :

4K sur 1K personnes ont répondu à cette question

1
Des procédures19% / 888 rép.
2
Des formalités administratives (avec l’Ordre notamment)16% / 773 rép.
3
Des actes (authentiques / sous seing privé)14% / 656 rép.
4
De la relation avec le juge14% / 654 rép.
5
De la relation avec le client12% / 547 rép.
6
Du contenu des dossiers (intelligence artificielle…)10% / 458 rép.
7
De la formation continue9% / 438 rép.
8
De la formation initiale3% / 148 rép.
9
Sans opinion sur la question0% / 13 rép.
10
Aucune dématérialisation en vue chez les avocats !0% / 6 rép.

Les outils numériques vous permettent / permettraient d’offrir :

2K sur 1K personnes ont répondu à cette question

1
Plus de flexibilité-prix15% / 376 rép.
2
Rien de tout cela1% / 36 rép.
3
Plus de rapidité0% / 2 rép.
4
Plus de services0% / 2 rép.
5
Plus de visibilité0% / 2 rép.

Ce qui vous freine pour investir dans des outils numériques ou dans un projet innovant de développement :

1K sur 1K personnes ont répondu à cette question

1
Les besoins de financement36% / 561 rép.
2
Le manque de connaissances techniques32% / 495 rép.
3
Vous n'êtes pas concerné par la question11% / 182 rép.
4
L’absence de soutien selon vous au sein de votre Ordre0% / 1 rép.

Par rapport à l'absence de soutien de votre Ordre, quelle en est la justification ?

414 sur 1K personnes ont répondu à cette question

1
Pas de service centralisé pour poser vos questions, vous ne savez finalement pas à qui adresser votre question47% / 197 rép.
2
De votre point de vue, l’Ordre vous semble davantage tourné vers la sanction que vers une aide concrète, vous avez donc finalement peur de prendre contact avec l’un de ses services30% / 126 rép.
3
Pas de service réactif (2 à 3 mois pour obtenir une réponse) pour poser vos questions17% / 72 rép.
4
Other4% / 19 rép.

Avez-vous le sentiment d’exercer de manière isolée ?

1K sur 1K personnes ont répondu à cette question

1
OUI47% / 483 rép.
2
NON46% / 467 rép.
3
Je n'ai pas encore prêté serment6% / 66 rép.

Pensez-vous qu’un avocat individuel exerçant seul est armé pour faire face à la concurrence sur le marché du droit et investir dans les outils numériques ?

1K sur 1K personnes ont répondu à cette question

1
NON68% / 696 rép.
2
OUI26% / 264 rép.
3
Je n'ai pas encore prêté serment5% / 56 rép.

Pensez-vous qu’une société d’avocats avec plusieurs associés est armée pour faire face à la concurrence sur le marché du droit et investir dans les outils numériques ?

1K sur 1K personnes ont répondu à cette question

1
OUI81% / 830 rép.
2
NON12% / 130 rép.
3
Je n'ai pas encore prêté serment5% / 56 rép.

Pensez-vous avoir été suffisamment informé(e) dans votre formation ou au cours de votre vie professionnelle sur ce qu’est une société d’avocats et comment elle fonctionne ?

1K sur 1K personnes ont répondu à cette question

1
NON62% / 639 rép.
2
OUI33% / 343 rép.
3
Je viens de débuter ma formation3% / 34 rép.

Pensez-vous avoir été suffisamment informé(e) dans votre formation ou au cours de votre vie professionnelle sur les nouvelles formes de sociétés d’avocats possibles en France ?

1K sur 1K personnes ont répondu à cette question

1
NON70% / 717 rép.
2
OUI26% / 267 rép.
3
Je viens de débuter ma formation3% / 32 rép.

Savez-vous rédiger un business plan ?

1K sur 1K personnes ont répondu à cette question

1
NON71% / 721 rép.
2
OUI29% / 295 rép.

Combien représente la part d’investissements marketing dans votre chiffre d’affaires ?

1K sur 1K personnes ont répondu à cette question

1
Aucune35% / 358 rép.
2
Inférieure ou égale à 5 %26% / 273 rép.
3
Je ne saurai pas la déterminer24% / 244 rép.
4
Entre 5 et 10%10% / 104 rép.
5
Plus de 10%3% / 37 rép.

S'agissant de votre formation initiale, concernant le numérique, vous aimeriez :

1K sur 1K personnes ont répondu à cette question

1
Des enseignements de lancement de startups juridiques (création, gestion de société) / d’utilisation d’outils numériques-juridiques à l’université en droit28% / 556 rép.
2
Des enseignements en MOOC dans les écoles de formation des barreaux puis dans le cadre de la formation continue25% / 503 rép.
3
Un soutien de l’Incubateur, s’il existe dans votre barreau, au sein de votre école de formation pour vous aider à développer vos projets21% / 419 rép.
4
Une structure entre étudiants d’une même école du barreau pour échanger des contenus d’enseignements, des projets, des idées9% / 193 rép.
5
Des examens en ligne, à l’Université et dans les écoles de formation des barreaux8% / 158 rép.
6
Rien de tout cela7% / 154 rép.

Le numérique, c’est aussi de la formation continue. A cet égard, vous aimeriez :

2K sur 1K personnes ont répondu à cette question

1
Des ateliers pratiques thématiques dans les locaux des Incubateurs sur des sujets tels que comment créer son site internet, comment lancer une plateforme d’arbitrage, comment financer son développement, comment développer sa clientèle avec de nouveaux out31% / 694 rép.
2
Des formations aux outils numériques dans les locaux des Incubateurs ou dans votre Ordre (s’il n’existe pas ce type de structure au sein de votre Barreau) avec des créneaux horaires disponibles chaque jour ouvrable en fin de journée27% / 597 rép.
3
Rencontrer dans les locaux des Incubateurs des ingénieurs, des commerciaux, des professionnels du marketing, des avocats spécialisés en déontologie avec des créneaux horaires disponibles chaque jour en fin de journée23% / 528 rép.
4
Pour les avocats porteurs de legaltechs (projets ou développés), un emplacement réservé pour vous au sein des locaux des Incubateurs afin de pouvoir domicilier votre legaltech, vous offrir des moyens matériels (permanence secrétariat, mise à disposition d15% / 342 rép.
5
Other2% / 51 rép.

Le décret Macron de juillet 2016 donne de nouvelles opportunités d’exercice à notre profession. Quelles sont les interprétations que vous souhaiteriez que nos ordres donnent à ces textes :

978 sur 1K personnes ont répondu à cette question

1
Possibilité claire et définie qu’un avocat puisse avoir une activité commerciale connexe et complémentaire dans un sens large, en ce entendu qu’il participe à la création de legaltech/startup du droit et qu’il puisse y avoir un mandat de représentation66% / 652 rép.
2
Vous n’êtes pas favorable à une interprétation extensive de ce texte.0% / 0 rép.
3
Other2% / 21 rép.

Les principaux freins à votre développement, c’est finalement et en synthèse :

1K sur 1K personnes ont répondu à cette question

1
La déontologie et les textes en vigueur (capitaux, installation, communication du nom des clients sur site internet…) qui vous paraissent d’application trop stricte, plus contraignants que pour d’autres professions régulées (experts comptables et notaires18% / 338 rép.
2
L’image de la profession16% / 303 rép.
3
Votre Ordre et son fonctionnement (application stricte des règles de déontologie dans votre barreau, ce qui vous semble un frein, pas de service capable de prendre en charge vos questions de manière satisfaisante…)13% / 248 rép.
4
Certains types de procédure ordinale, telle que la déclaration préalable à la création de sociétés d’avocats, incluant les sociétés inter-barreaux (délais d’immatriculation…)9% / 172 rép.
5
Aucun frein pour vous6% / 122 rép.
6
Le financement de votre développement0% / 2 rép.

Avez-vous une idée ou une innovation juridique en tête que vous souhaiteriez développer ?

1K sur 1K personnes ont répondu à cette question

1
NON67% / 684 rép.
2
OUI32% / 332 rép.

Pour vous les Incubateurs des barreaux doivent :

3K sur 1K personnes ont répondu à cette question

1
Tester les outils développés par des legaltechs portés par des avocats et/ou des non avocats qui permettent d’apporter une valeur ajoutée au travail de l’avocat20% / 651 rép.
2
Organiser des partenariats avec des legaltechs portés par des avocats et/ou des non avocats au bénéfice de tous les avocats du barreau concerné (mutualisation des abonnements annuels…)18% / 577 rép.
3
Organiser un financement commun entre les Incubateurs pour l’innovation des avocats au niveau national13% / 426 rép.
4
Être un soutien pour aider au développement des projets portés par les élèves-avocats9% / 293 rép.
5
Aider les sociétés d’avocats inter barreaux à s’implanter rapidement dans les barreaux concernés5% / 174 rép.
6
Aucune de ces propositions2% / 75 rép.
7
Centraliser toutes les problématiques relatives à l’innovation et au développement numérique des avocats au sein des Ordres concernés, à charge pour l’Incubateur de faire le relais avec le service déontologie de l’Ordre concerné0% / 2 rép.
8
Proposer et porter les modifications de notre déontologie qui vous paraissent nécessaires0% / 2 rép.

Vous pensez que les incubateurs pourraient vous être utiles sur ces sujets :

1K sur 1K personnes ont répondu à cette question

1
Vous souhaiteriez vous impliquer dans ces structures23% / 271 rép.
2
Non, pas du tout, il y a déjà trop de structures ordinales ou para-ordinales18% / 218 rép.
3
Vous souhaiteriez en savoir plus sur leurs activités0% / 1 rép.